Poésie Classique, le Triolet © : La mère et l’enfant


135_TRIOLET_La-Mère-et-l'enfant

La mère et l’enfant

Qu’il est beau l’enfant radieux,!
Que l’âge d’or jamais ne cesse.
Bel angelot facétieux
Qu’il est beau l’enfant radieux.
Ouvrez vous chemins spacieux
Vous, les ans, le vent qui caresse.
Qu’il est beau l’enfant radieux !
Que l’âge d’or jamais ne cesse.

C’est un cadeau fort précieux
Femme tu souris d’allégresse
Et de projets ambitieux
C’est un cadeau fort précieux
Et dans ton cœur audacieux
Se dresse ton fils, ta prouesse.
C’est un cadeau fort précieux
Femme tu souris d’allégresse.

Tes souhaits et tes vœux pieux
Près de Dieu sont ta hardiesse.
Prête à bouleverser les cieux
Pour le trésor prestigieux
Que tu veux voir victorieux
Sur le parcours de sa jeunesse.
Tes souhaits et tes vœux pieux
Près de Dieu sont ta hardiesse.

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s