Poésie classique_ le Pantoum © _ Souvenir de mon WIZZ


136_le-pantoum_-souvenir-de-mon-wizz____

Souvenir de mon WIZZ

Son corps élancé sa couleur ivoire,
Un profil en pointe et son doux contour…
Que de souvenirs fardent ma mémoire
De nuages sel et de mer autour.

Un profil en pointe et son doux contour,
Un mat fin et long pointant vers la voûte
De nuages sel et de mer autour
Avec la grand voile halant sur l’écoute.

Un mat fin et long pointant vers la voûte,
Les haubans sifflant un air du psautier
Avec la grand voile halant sur l’écoute,
Je tire des bords près de Noirmoutier.

Les haubans sifflant un air du psautier
Ce beau dériveur et moi capitaine,
Je tire des bords près de Noirmoutier
Mon cœur est grisé, ma joie est certaine.

Ce beau dériveur et moi capitaine,
Sa proue ouvrant l’eau fredonne son chant,
Mon cœur est grisé ma joie est certaine
Calé sur le banc comme chevauchant.

Sa proue ouvrant l’eau fredonne son chant,
L’esquif me prenant pour seul auditoire
Calé sur le banc comme chevauchant
Son corps élancé sa couleur ivoire.
Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s