SONNET_ESTRAMBOT_Mais qui était-ce ?


La paréidolie est la faculté d’imaginer des formes dans les nuages.149_SONNET_ESTRAMBOT_Mais qui était-ce

Mais qui était-ce ?

Sur un ciel bleu profond je recherche sa trace…
Il était pourtant là… comme un voile aérien,
Mais il avait l’aspect d’un garde prétorien,
L’air amer, il semblait trébucher, en disgrâce…

À moins que, disparu d’un combat de pancrace,
Par Arès écharpé qu’il fuit en vrai vaurien,
Il panse sa vigueur tel un simple terrien ?
Reviendra t’il vainqueur, tout comme un guerrier Thrace ?

Je veux le retrouver et scrute l’horizon,
Mon corps semble flotter à même le gazon,
Quand je vois apparaître un saurien gigantesque…

Mon soldat pourra t-il de cela triompher ?
S’il se fait, par l’affreux géant apostropher…
En appeler aux saints d’un tableau rembranesque ?

Le mystère attendra, la voix me fait sortir
Et quitter à regret le ciel, et repartir
Dans la réalité, loin du rocambolesque…

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s