Rondeau Nouveau : LE FEU


74_LE RONDEAU nouveau  LE FEU___eee

Le feu
Le feu siffle victorieux
Léger mais très facétieux
D’un claquement il se réveille
Volage il chante c’est merveille
Comme un ténor capricieux.

Flamme il devient audacieux
Brûlant la mer, même les cieux
Son ire n’a pas de pareille
Le feu

En extase étaient nos aïeux
La peur au ventre et dans les yeux
Ils s’enfuyaient comme corneille
Où se cachaient bien sous la treille
C’est un lascar très furieux
Le feu

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s