Sonnet Marotique : L’EAU


068_Sonnet_ L'EAU___eee

L’eau.

J’ai cherché très longtemps l’origine des flots,
De quelle source vient cette onde intarissable.
Limpide et reflétant les bleus d’azur palots,
Bruissant sur les cailloux, son chant est adorable.

Le ruisseau sur son cours, abreuve les mulots
Et tous les animaux sur son bord charitable.
Oh! comme il a grandi, formant de beau îlots!
Fleuve il est devenu, parfois bien indomptable.

Sourire transparent , viendrais-tu donc des cieux ?
Nuages, blancs moutons, voguant dans les hauts lieux
Qui vous fait donc pleurer en perles argentées ?

Flocons de l’infini, caressés d’arcs-en-ciel,
Qui vous a donné vie en eau douceur de miel ?
Gouttes, Dieu nous créa, ses filles enchantées…

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s