Sonnet irrationnel : AUTREFOIS


120_SONNET_IRRATIONNEL _ Autrefois

Autrefois

En nombre ou théorie il faut être inventifs.
Palme, coude et le pied étaient alors actifs.
Donnez-moi bien l’appui j’élèverai le monde.

Qu’Archimède disait poussé par le besoin.

Le « corps plongé dans l’eau » ? C’est de lui, qui le fonde.
Mais fit encore pis… des romains combatifs
Mit flamme à Syracuse aux vaisseaux sans captifs
Et résista trois ans à la horde qui gronde.

Archimède le fit poussé par le besoin.

S’assemblèrent ainsi chaque concept, témoin
Des progrès du savoir, pyramide savante
D’écolier la hantise à bûcher avec soin.
Il reste à découvrir caché dans quel recoin ?
D’autres Pi, des secrets pour la tête pensante.

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s