Sonnet Polaire : MA CABOTE


119_SONNET-POLAIRE_Ma-Cabote___eee

Ma cabote

Ses yeux couleur noisette et son pelage roux
Flamboyant au soleil sur son grand corps d’athlète,
Ses beaux muscles d’acier son allure parfaite
Valaient plus à mon coeur qu’un trésor de bijoux.

Ce fut le coup de foudre au premier face à face
J’en ai presque pleuré, ce fut fort et tenace
Avec ce bout de chien, princesse au poil cuivré.

Rien ne lui faisait peur quand il fallait partir
En errance sans fin, le museau enivré
Par l’odeur des layons, et moi m’anéantir.

Elle songeait sans doute au moment du sommeil,
Vibrant aux souvenirs d’une longue aventure
A flairer le faisan libre dans la nature.
Au fauteuil, je rêvais de son habit vermeil.

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s