Poésie classique, le sonnet Marotique : RECONNAISSANCE


131_SONNET Marotique_Reconnaissance___)

Reconnaissance

Oh je voudrais tracer au ciel si glorieux
Sur cette feuille d’or du bleu de ta présence,
La lettre d’allégresse et de reconnaissance
Que mon cœur a conçu dans un élan pieux.

Car tu m’as arraché de l’abîme odieux
Où le péché vainqueur roulait mon indigence
Dans ses flots, son écume et sa triste licence.
Et j’étais là gisant, sous ses coups furieux…

C’est à l’instant final au fond de la détresse
Qu’ayant crié vers toi, mon âme pécheresse
A vu ton grand secours… Lavé puis consolé

Tu m’as dressé debout en ta sainte audience,
Car il était prévu dans ton omniscience
Le salut des pécheurs par Jésus immolé.

Pierre MICHEL.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s