Sonnet Marotique_ Libéré de l’inquisiteur ©


 

147_sonnet-marotique_libere-de-linquisiteur

Libéré de l’inquisiteur.

Là crispé, un corbeau guette un geste un méfait,
Me surveille et m’attend la griffe menaçante.
L’œil malveillant, chafouin, cette bête blessante
Tend ses rets bien cachés, sur mon temps imparfait.

Il faudrait tout lui dire et n’est pas satisfait
Si mon coeur n’avouait la faute avilissante…
Par la question précise honteuse, embarrassante,
Il extorque à l’enfant le mythe d’un forfait.

Repu de cette horreur, se retire et digère
Son festin de péchés sa graille mensongère.
En semblant de prière, et chapelets haineux.

Mais toi laisse briller en ton cœur l’évangile,
Rejette les noirceurs de cette époque hostile.
Jésus de sa clarté rend ton ciel lumineux

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s