SONNET ESTRAMBOT _ Le dieu déchu. ©


151_SONNET ESTRAMBOT _ Le dieu déchu

Le dieu déchu

L’être humain, ce rébus, n’est qu’un esquif instable
Que l’on trouve en tous lieux plaisants ou violents.
Ce chétif diamant aux ors sanguinolents,
Accueilli par sa mère à l’amour indomptable,

A bien conquis la terre, histoire incontestable!
Car là, sous tous les cieux déserts, soit opulents,
Il répand tyrannie et déchets purulents.
Pillant et détruisant ce qui n’est pas rentable.

Il vise alors le ciel… les étoiles habiter ?
Il ose en dieu déchu… Mars ? Il veut y gîter !
Car perdu pour perdu, non rien ne s’y oppose.

Il fait fi du Très-Haut. Celui qui connaît tout,
Par son prophète Abdias prévient le risque-tout.
« Ton nid je détruirai, si là haut on s’y pose »

Oh chef-d’œuvre divin, rétif, opiniâtre,
Homme fait du limon et non le divin pâtre.
En Jésus est pardon, crois à ce qu’il propose.

Pierre MICHEL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s